flo

Florent

Il y a plus de 10 ans j’ai entamé un combat contre moi même, contre ma pudeur, ma timidité et mon manque de confiance en moi.

Depuis tout petit ces fantômes me suivent et restent accrochés à moi comme mon ombre, ou plutôt je reste caché dans leurs ombres. La simple idée d’aller me baigner à la piscine m’était insupportable. Puis lors de mes études j’ai rencontré la photo et je me suis retrouvé avec un appareil photo dans les mains. A partir de ce moment là ma vision des choses et du monde qui m’entourait à commencer à changer. Il a fallu m’ouvrir à ce monde qui m’était hostile depuis petit, et j’ai commencé un travail sur moi en même temps. Mes premières expériences en tant que photographe de modèle et moi-même en tant que modèle datent de 2007 pour des amis.

Ce premier pas fut plutôt difficile et je n’ai pas recommencé avant plusieurs années, malgré tout j’ai commencé à mieux m’accepter. Il fallut attendre 2015, soit 8 ans plus tard pour me lancer plus sérieusement en tant que photographe de modèle, à shooter régulièrement et d’être confronté à de nouvelles personnes et rencontres.

Grâce à ces 3 années à faire des shooting j’ai en grande partie réussi à réduire cette part de timidité en passant derrière l’appareil photo, en prenant des portraits et me forçant à rentrer en contact avec d’autres personnes. Et par cette même occasion j’ai été amené à faire poser des gens nus, sans être capable d’en faire autant que ce que je leur demandais. Et cette question a tourné et m’a tourmenté depuis les premiers nus que j’ai fait et à alimenter ma réflexion et mon envie de repousser mes propres limites. Il m’a fallu du temps malgré tout pour accepter l’idée de poser nu devant l’appareil d’un autre et les recherches répétitives de Sébastien et les aperçus que j’avais eu de sa série ont fini décidé. Accepter ce que je ne suis pas, c’est à dire quelqu’un sans pudeur, en totale confiance avec moi est une épreuve mais ce n’est qu’un début, les choses changent et le chemin à parcourir est long… mais le voyage en vaut la peine.

Si je devais résumer ces photos? Elles montrent la difficulté de se mettre nu, et surtout de se “mettre à nu”.

Florent B.