Modesty!

MODESTY!

Histoires de corps - Histoires d'Âmes

« Un récit sous forme de confession et un quadriptyque indissociable tenaillant cette démarche… Ce projet reste un aveu à soi-même avant tout ! Surpasser ses propres démons à exposer son âme ou son corps devant l’objectif. Se mettre face ses propres évidences, aller progressivement au delà de sa zone de confort tout en se dissimulant derrière des jeux de flous optiques excessifs »… Voila comment je pourrais résumer rapidement Modesty! ….

Défier son propre soi n’est humainement pas chose facile … tenter de transgresser ses peurs par paliers, de se livrer, d’arriver au lâcher prise au travers d’une mise au point faussement hasardeuse devient l’objectif personnel de la séance …

Des histoires de flous qui parfois cachent, mais aussi détournent les regards. Des histoires d’âmes tantôt sereines, tantôt tourmentées, qui se dissimulent pour finalement franchir ses frontières. Des histoires contées sous forme de quadriptyques et d’un texte les accompagnant.

Un projet qui parle d’humain, de la pudeur et du regard que les gens en portent en se livrant à eux même le temps d’une séance !

Un travail au moyen format argentique pour ne pas avoir d’autre choix que la sincérité des âmes dans leur « jus », pour garder une authenticité artisanale que je n’aurai pas autrement aussi.

Parce que la pudeur viens aussi de la personne qui photographie, de sa manière de regarder au travers de l’objectif , j’ai pris le parti de travailler qu’avec la technique du Freelensing. Un exercice de flou optique afin de pouvoir rendre l’image tout aussi pudique que le sujet en lui même.

Je souhaitais, pour ce projet, collaborer avec des hommes et des femmes de différents horizons,  novices ou voir même étrangers à la photo pour beaucoup d’entre eux… Affronter son propre corps, dévoiler son âme… Assumer de se livrer le temps d’une expérience photographique, rester sur un repli intérieur : La démarche aboutit toujours à un résultat propre à chacun.

Au final, une multitude de regards différents sur la pudeur, sur sa transgression et l’ouverture sur soi même. Un défi et une expérience pour eux, un challenge artistique et technique pour moi ….

0

Pellicules

Exclusivement de la Ilford HP5 , exposée à 1600 asa afin de pousser la densité et de forcer ce grain si particulier

0

Rencontres

Des rencontres, de longues discussions autour du projet et de la démarche initiée. Toutes les rencontres n'ont pas données lieu à une séance, incompatilibité de planning ... fragilité du contexte parfois ...

0

Heures

L'approche se voulant d'abord humaine plus que photographique... Ce projet demande beaucoup de temps. Du temps pour discuter, du temps pour photographier, du temps pour trier et mettre en forme.

Vous souhaitez participer au projet?

Vous avez des questions ? vous souhaitez en savoir plus et vous aimeriez apporter votre propre regard en participant à ce projet ?

N’hésitez pas à m’envoyer un message afin que nous en parlions ensemble !

Questions fréquentes :

Un dialogue plus ou moins long autour de votre démarche est primordiale. Nous discutons le temps qu’il vous faut, autour d’un café si vous êtes à la maison, ou au tel / messagerie si nous ne nous sommes jamais rencontrés ! 

Je me dois, durant ces échanges, de vous expliquer ma démarche personnelle, de vous présenter la technique de prise de vue ainsi que la finalité de ces travaux!

Nous travaillons en lumière continue, la pièce plongée dans la pénombre. Une playlist musicale de votre choix. 

La séance consiste à faire 24 prises de vues… pour au final ne retenir que 4 photos de votre choix. Ces travaux étant argentiques afin de n’avoir d’autres choix que la sincérité et la vérités des corps et des âmes … aucune retouche ne peut être faite, le sujet n’est pas la beauté ou la mise en valeur de la plastique.

Les photos étant faites, vous êtes invités , si vous le souhaitez, à développer les pellicules vous même dans mon labo afin d’associer ce processus à votre démarche. Pas de panique, je vous guide si vous n’avez jamais développé du film noir et blanc 🙂 !

A l’issue de la séance, je vous demande d’écrire d’un texte, aussi important si ce n’est plus que les photos. Un texte expliquant votre démarche, votre regard sur la thématique de la pudeur. Ce texte est libre mais il doit être sincère, un aveu à vous même en quelques sortent !

 

Oui, il m’est impossible de travailler ailleur que dans mon studio. Pour plusieurs raisons :

  • Je souhaite utiliser le même fond sur l’ensemble de la série
  • La technique de prise de vue étant totalement manuelle (temps de pose, bascule d’objectif….) il m’est impossible de m’assurer du bon fonctionnement et de la bonne exposition ailleur que dans le studio dédié

Plus le temps passe , plus j’ai l’impression qu’il n’y a pas de profil plus concerné qu’un autre. Tout le monde est touché par la thématique.

Ce projet est un travail personnel. De ma part et du votre. Celui ci est et restera toujours  sous le principe de la collaboration.

Le résultat comme la démarche vous appartiennent ! Je mets en place un mot de passe par défaut sur votre participation. C’est à vous seul de décider ou non de le maintenir.

Je remarque que très souvent , après avoir participé, vous souhaitiez rarement  garder ce mot de passe. Cela est aussi votre manière de vous assumer pleinement ou non autour de ce projet 🙂

Formulaire de demande :