elo

Elodie

Modestie, pudeur… Apprendre à s’aimer, à se réapproprier son corps, à s’accepter et à l’accepter, tout simplement.

J’ai toujours eu un rapport compliqué avec mon corps. Opérée à plusieurs reprises, une cicatrice longue de 40cm me balafre la jambe droite. Bourrée de complexes depuis l’enfance, ce n’est qu’assez récemment que j’ai commencé à changer de regard sur lui, sur moi. Ce changement a débuté grâce à la photographie.

En passant devant l’objectif, le mien, puis celui d’autres personnes, on prend petit à petit conscience de ce que l’on est vraiment, et de ce que l’on peut dégager. Tous les regards ne sont pas posés sur ce qui nous fait horreur depuis toujours, bien au contraire. On se découvre, un peu plus confiante, belle, et le regard change enfin. Mon regard a en effet bien changé, cela m’a même permis de devenir effeuilleuse burlesque, m’épanouissant sur scène, enfin !

Lorsque j’ai entendu parler de ce projet « Modesty », ça m’a semblé être un pas de plus vers une forme de guérison et d’acceptation de soi. Car le chemin est encore long et chaque personne qui, comme Sébastien, se fait le porteur de ce genre de projet, sensible et bienveillant, contribue à nous faire aller de l’avant, encore et toujours.

Être (fière de) soi, un peu plus chaque jour, telle est la promesse que je me fais.

Elodie