louise

Louise

Je ne sais pas comment commencer… un projet ou il faut se mettre à nue… je ne pensais pas pouvoir assumer le message à transmettre. Dire ce gêne que l’on a, que l’on ressent au quotidien au travers de 4 photos et surtout au travers de ce texte… Ok c’est compliqué, je n’aurais sûrement pas les bons mots, les bons phrasés.

Je suis timide, je n’ai aucune confiance en moi, j’ai une voix intérieur qui me répète trop souvent que je ne vaux rien que je suis GROSSE et qu’il vaudrait mieux que je N’EXISTE PAS !

Les moqueries, la solitude, l’exclusion ont fait parti de mon quotidien pendant environ 10 ans, les pleurs ont remplacés mes nuits et le renfermement a ôté le sourire et les rires de ma bouche..

La pudeur pour moi s’est installée avec cette période. Je ne suis pas comme ça réellement, je suffoque sous une carapace créée pour survivre, et aujourd’hui j’ai peur de montrer qui je suis vraiment. Peur d’être vue et regardée, peur que mon corps répugne les autres et que ma naïveté me joue encore des tours…

La petite fille innocente, souriante et joyeuse que je suis vraiment est là, enfouie. Elle revient quand on enlève la coquille qu’elle s’est forgée.

Mon plus grand rêve serait d’être libre de vivre tous les jours comme cette petite fille intérieure : Ressentir un soulagement de pouvoir être soi, le temps d’un instant toucher du doigt la liberté d’être qui l’on est.

S’aimer et se laisser être aimée…

Louise